» Friche industrielle extrêmement connu dans la région. «

Elle aurait été construite en 1905 pour le parc Chanot à Marseille, capitale où eut lieu la première « Exposition coloniale », par Edouard Allard, bras droit de Jean Eiffel.

Les élus de Marseille préférèrent le béton pour le parc Chanot.

La structure en acier ne leur était plus utile.

Cette structure fut démontée et transportée à Arles en 1951.

Les dirigeants de Lustucru l’installèrent sur leur site.

Depuis 2012, la cathédrale d’acier reçoit le label « Patrimoine XXe siècle ».


Lustucru appartenait au groupe Panzani.

Pendant les inondations de 2003, les actionnaires décident de fermer l’usine Lustucru d’Arles, sans prévenir. Ils ont prétexté que la remise en état de l’entreprise leur coûterait top cher.

Les 146 salariés qui étaient au chômage technique se battront contre cette fermeture, mais en 2004, elle sera définitive.

Le groupe agroalimentaire Panzani a été condamné en 2008 par les prud’hommes à payer plus de deux millions d’euros de dommages et intérêts à une soixantaine de salariés licenciés abusivement de son usine de riz Lustucru d’Arles.

Le site occupé par les « graffeurs ».

A partir de 2005, les graffeurs investissent cette friche encore accessible.

Des « jams » (compétitions amicales) ont lieu régulièrement. Les « grafs » sont souvent renouvelés, environ tous les six mois.

Les photographes, les créateurs de mode, les vidéastes viennent sur le site.

_dsc5689_dsc5692_dsc5695_dsc5696_dsc5698_dsc5701_dsc5706_dsc5709_dsc5713_dsc5720_dsc5727